accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

expositions

Une œuvre signée Renzo Piano pour le 7ème art

09 septembre 2014 Demain, le nouveau siège de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé ouvrira ses portes, dans le treizième arrondissement de Paris, 73 avenue des Gobelins, à la place de l’ancien Théâtre des Gobelins. Derrière la façade sculptée par Auguste Rodin, se déploie une forme ovoïde recouverte de volets perforés comme des écailles de poisson, précise Renzo Piano. Sur cinq niveaux, y sont désormais installés les archives de la maison Pathé, une salle de projection, des salles d’exposition et un centre de recherche et de documentation. 

Fondation Jérôme Seydoux Pathé


Le nouveau siège de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé est une présence inattendue, un volume courbe, un aperçu flottant au milieu d’un jardin avec quelques bosquets et massifs de fleurs, ancrés sur quelques supports. Le nouveau bâtiment transparent, juste derrière la façade de la rue ressemble un peu à une serre. C’est la partie publique depuis laquelle les visiteurs  ont une vue sur le rez de chaussée du deuxième bâtiment « organique » dans la cour qui abrite les principales activités du projet, et sur le jardin .  La conception particulière de ce bâtiment a été déterminée par les limites et les exigences du site. Tout en gardant sa distance par rapport aux bâtiments environnants, le nouveau bâtiment améliore l'accès de ses voisins à la lumière du jour et de l'air et en réduisant l'empreinte des bâtiment, le projet a permis de créer un espace pour un jardin à l'arrière du site.
La partie supérieure du bâtiment est faite de verre, inondant ainsi de lumière naturelle les bureaux de la Fondation. De la rue,  le bâtiment est aperçu à travers et sur la façade restaurée. Sa présence est discrète de jour mais brille légèrement la nuit.

Un lieu pluridisciplinaire dédié au cinéma

Entièrement consacré au septième art, le nouveau siège de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé se veut un lieu cinématographique pluridisciplinaire, accessible à tous. Une salle de cinéma de 70 places    fera  revivre les chefs-d’œuvre du cinéma muet. Chaque séance, accompagnée par un pianiste, fera de cette salle un lieu unique et ranimera la magie des salles d’antan dans des conditions de confort d’aujourd’hui. La programmation sera consacrée aux films Pathé et ouverte aux autres catalogues.

Au premier étage un espace d’exposition permanente en hommage au 7ème art est consacré aux caméras et aux projecteurs. Deux cents appareils cinématographiques exposés offrent un panorama complet et retracent l’évolution des appareils commercialisés par Pathé depuis 1897 jusqu’aux années 1980. 

La collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé constitue un patrimoine d’exception, remontant à 1896, lorsqu’Emile et Charles Pathé créent la société Pathé frères. Les fonds renseignent sur l’industrialisation du phonographe et du cinématographe et témoignent de la pérennisation de la société dans l’activité cinématographique pendant plus d’un siècle.

La Fondation possède les archives de la société Pathé et de plus de 80 sociétés ayant été affiliées au groupe : des documents administratifs comme les assemblées générales, les conseils d’administration et les statuts, ainsi que des correspondances, des brevets et divers documents comptables et juridiques.

Les plus anciennes affiches de la collection datent de 1902, avec les premières créations de Candido de Faria. Vecteurs de mode et de styles, elles sont imaginées par des artistes tels que Misti, Adrien Barrère, Bernard Lancy, René Péron, Ceccetto, Jean-Adrien Mercier, Paul Colin, Hélène Le Breton, Tardi, René Ferracci, Moebius, etc.

Enfin, le centre de recherche et de documentation de la Fondation offre la possibilité aux chercheurs, aux étudiants et à tous de consulter sur rendez-vous l’intégralité des fonds Pathé.

Situé au dernier étage de la Fondation, sous une coque de verre, l’espace de recherche est dédié à l’histoire du cinéma. Il propose également des postes de visionnage.

Architecte : Renzo Piano

Design team: B. Plattner and T.Sahlmann (partner and associate in charge) with G.Bianchi (partner), A.Pachiaudi, S.Becchi, T.Kamp; S.Moreau, E.Ntourlias, O.Aubert, C.Colson, Y.Kyrkos (models)

Consultants:  VP Green (structure); Arnold Walz (model 3d); Sletec (cost consultant); Inex (MEP); Tribu (Sustainability); Peutz (acoustics); Cosil (Light); Leo Berellini Architecte (interiors)

En savoir plus : Fondation Jérôme-Seydoux-Pathé

Crédit photo © Michel Denancé

Fondation Jérôme Seydoux Pathé

fondation Jérôme Seydoux Pathé

fondation Jérôme Seydoux Pathé

fondation Jérôme Seydoux Pathé

volets Fondation Jerôme Seydoux Pathé

fondation Jérôme Seydoux Pathé

fondation Jérôme Seydoux Pathé

fondation Jérôme Seydoux Pathé

fondation Jérôme Seydoux Pathé

Fondation Jérôme Seydoux Pathé

escalier

archives cinéma

archives cinéma

fondation Jérôme Seydoux Pathé

fondation Jérôme Seydoux Pathé

salle de cinéma Fondation Jérome Seydoux Pathé

expo caméras Fondation jérôme Seydoux Pathé

caméra

fondation Jérôme Seydoux Pathé

fondation Jérôme Seydoux Pathé

Fondation Jérôme Seydoux Pathé/ maquette


+ architecture - évènements - expositions - concept - France - architecte - musée


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales