accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

France

Œuvres d’art au jardin

01 août 2012 Au cœur de la Provence des œuvres des plus grands artistes et architectes contemporains ont trouvé leur place parmi les vignes, les oliviers et les chênes du domaine de Château La Coste. Un choix de l’actuel propriétaire, Patrick McKillen qui a entrepris il y a 10 ans l’aménagement du domaine avec la volonté de sublimer toutes les potentialités du site.

Drop


Le domaine de Château La Coste est un emplacement exceptionnel qui garde la trace de plus de 2000 ans d’occupation humaine. Sur près de 200 hectares dont 125 de vignes cultivées, Château La Coste est un terroir qui incarne la représentation du paysage provençal. Vignes, lavandes, oliviers, prés et bois cohabitent harmonieusement sur des plans, coteaux et vallons. Au cœur du domaine se trouve le hameau comprenant une rue et des maisons d’habitation jouxtant le château historique, bastide provençale avec son parc arboré. Dans leur prolongement, s’épanouissent un jardin ornemental et un potager, enserrés de murs, délimités au Nord-ouest par un petit bois protégeant du mistral.

Dans cette région globalement peu favorisée par les précipitations, l’eau joue ici un rôle capital. Aussi, sa mise en scène est-elle soignée avec une source qui jaillit d’un nymphée à la simplicité champêtre dans un bassin en demi- lune situé au cœur du parc. Plus largement, dans le reste du domaine, la nécessité de gérer l’eau a conduit à certains choix d’aménagement. Deux problèmes se sont posés, d’une part récupérer autant que possible la trop rare eau de pluie, d’autre part éviter qu’elle ne vienne éroder le paysage lorsqu’elle dévale avec violence. C’est pourquoi on distingue dans la colline des « tancats », murs en pierres sèches qui font office de petits barrages acheminant l’eau à travers un système d’irrigation complexe - actuellement en rénovation.

Dès le début des années 2000, l’actuel propriétaire, Patrick McKillen, a entrepris l’aménagement du domaine avec la volonté de produire des vins de qualité et d' intégrer des œuvres d’architectes et d’artistes ainsi qu’un hôtel 5* avec Spa.

L’illustration première en est le nouvel essor de la production viticole, avec des vins cultivés selon les méthodes biodynamiques. La suite du programme est unique en soi : faire de la totalité du domaine une œuvre architecturale et artistique à ciel ouvert, en sollicitant le concours des plus grands artistes et architectes à travers le monde. Cette ambition, pour garder toute sa cohérence dans le temps et l’espace, nécessitait d’être orchestrée par un architecte. Tangram Architectes a ainsi eu le privilège de s’acquitter de cette mission hors normes.

Dialogue avec les architectes et artistes invités

L’enjeu pour Tangram Architectes est d’intégrer dans le site des ouvrages « se répondant » les uns les autres, et de mettre en valeur non seulement leurs particularités mais également celles de la géographie qui les accueille. Dans cet esprit et à cette échelle, le visiteur en train de contempler les œuvres se voit totalement intégré au paysage qui devient l’œuvre globale, supervisée à toutes les échelles. Les architectes et artistes ont été invités à travailler et à concevoir leur œuvre en fonction de tous ces critères - caractéristiques de la géographie, singularités historiques et voisinage d’autres œuvres.

Tangram Architectes a joué un rôle central pour coordonner les contributions de tous les architectes qui ont participé à l’élaboration de l’œuvre collective qu’est devenu Château La Coste. Chargé d’orchestrer ces projets fortement contrastés Tangram Architectes a, pour gérer la complexité du projet, adopté une démarche de « sur mesure ». Grâce à une concertation constante avec chacun des architectes invités par le propriétaire et en gardant en permanence à l’esprit l’équilibre du projet global, l’agence a réussi à intégrer sur le domaine de Château La Coste des œuvres exprimant des tempéraments et des conceptions très variés.

• Jean Nouvel (prix Pritzker 2008) a réalisé les cuveries qui se reconnaissent sur le terrain par un immense tube en métal, figure géométrique simple mais focalisant intensément la lumière, comme un point de fixation dans le paysage embrassé du regard. A l’intérieur, le vin mûrit dans d’immenses cuves ultra modernes. • Tadao Ando (prix Pritzker 1995) a conçu l’Art Centre. Flèche épurée jouant intelligemment sur les reflets et la transparence, cette construction d’une extrême élégance met en valeur la vue dégagée du paysage. Tadao Ando a également réhabilité une petite chapelle déjà présente sur le site et conçu le Pavillon « Four cubes to contemplate our environment ».

• Frank O. Gehry (prix Pritzker 1989) a conçu le pavillon de musique pour la Serpentine Gallery, reconstruit dans un écrin de verdure par Tangram Architectes à Château La Coste. Le contraste est saisissant entre la complexité foisonnante du pavillon et la simplicité géométrique et pastorale de l’amphithéâtre. Il réalise également 3 écrins pour les sculptures de Tony Berlant. • Renzo Piano travaille actuellement sur une cave allongée dont seul le toit affleure la surface du sol, comme un cerf-volant. Dans ce lieu quasiment dérobé, les bouteilles de vin pourront vieillir en toute tranquillité. • D’autres architectes tels Kuma, Niemeyer, Rogers, travaillent sur des esquisses de pavillons et autres installations dans le paysage...

Concernant les œuvres d’art, Tangram Architectes a une approche différente pour les œuvres de collections existantes qu’il a fallu « incorporer » dans le paysage et celles qui ont été réalisées spécifiquement pour le site.

Les œuvres qui préexistaient sont « Crouching Spider » de Louise Bourgeois et l’un des fameux mobiles « Small Crinkly » de Calder, toutes deux positionnées à la surface du bassin de l’Art Centre.

Les œuvres conçues pour le site sont le fait de : • Tom Shannon : goutte d’inox que l’on dirait en lévitation et qui reflète l’intégralité du paysage alentour, • Hiroshi Sugimoto : cône en flèche s’élançant irrésistiblement du bassin de l’Art Centre vers le ciel, • Sean Scully : superposition de bloc de marbre rectangulaires de différentes couleurs qui forment un monumental parallélépipède, intrigant dans la nature, • Richard Serra qui a comme redessiné le paysage en enfonçant dans la terre d’impressionnantes plaques d’acier corten rappelant peut-être les antiques « tancats » avec lesquelles elles cohabitent, • Andy Goldsworthy : une des plus secrètes œuvres du lieu puisqu’il s’agit d’un grand dôme souterrain fait de bois entrelacés, • Tatsuo Miyajima : champ de fleurs lumineuses envoûtant le spectateur dès la nuit tombée, • Guggi : impénétrable et imposant « bol » de métal noir posé sur le pré, • Liam Gillick : structure de grilles colorées, oscillant entre rigueur géométrique et gaîté des tons, • Tunga : trois portiques soutenant de façon presque théâtrale de gigantesques cristaux et aimants, • Jean-Michel Othoniel : haute croix faite de perles rouges placée devant la chapelle.

Maître d’Ouvrage : SCEA Château La Coste
Programme : Bâtiment d’exposition et orientation sur le site oenoléo-culturel, Conception et maintient de la cohérence du masterplan. Installation de sculptures et pavillons, traitement du contexte de chaque oeuvre (aménagement paysager)
Maître d’oeuvre : TANGRAM ARCHITECTES / FGC - AA (Christopher Green
Architectes : Tangram Architectes Chefs de projet : Christopher Green, Barbara Blan
Collaborateurs : Flavia Poncelet, Laure de Buzon, Laure Masfrand www.tangram-architectes.com
Surface : Domaine d’une surface de 191 hectares Art Centre 886 m2 shon
Photographies : Gabrielle Voinot / Tangram Architectes


Araignée Louise Bourgeois

Aix- Serra

sculpture

Portals/tunga

wall of light cube

mobile de Calder

Calix

oak room

Centre d'art

Centre d'art

chapelle

chapelle

chapelle

pavillon Tadao Ando

pavillon de musique

amphithéatre

terrasse arborée

Entrée domaine

domaine viticole

masterplan

bassin de rétention

rue en herbe

rue


+ architecture - évènements - France


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales